2023-2024 conference program at Géosciences Montpellier and the GAIA doctoral school

Géosciences Montpellier and the GAIA Doctoral School organize conferences given by outside personalities. These present various topics in the earth sciences and/or the state of the art in a given field. Lectures are open to all members of Géosciences Montpellier, including doctoral students and students, as well as to any other interested parties.

Coordinator : Nestor Cerpa

 


Fridays at 11 a.m. or 2 p.m.
SC23.01, bât.23, campus Triolet, University of Montpellier and online
The language of the conference is that of the title

• February 09, 2024 at 2pm

Émissions et puits de CO2 dans le contexte des accords de Paris

Pierre FRIEDLINGSTEIN (University of Exeter) [Invité par Denis-Didier ROUSSEAU]


• March 29, 2024 at 11 a.m.

Activity of Midlle branch of the North Anatolian: Fault based on pluridisciplinary approach

par Julia DE SIGOYER (ISTerre, Grenoble) [Invitée par Diane ARCAY]


• April 5, 2024 at 2 p.m.

Potential, premises, and pitfalls of clay mineral geochronology

Mathias HUECK (Bochum University, Deutschland) [Invité par Philippe MÜNCH]


• April 26, 2024 at 11 a.m.

Deformation and Hydration State of the Mantle Wedge Corner in Subduction Zones

par Ikuko WADA (University of Minnesota, USA) [Invitée par Nestor CERPA]


• May 03, 2024 at 2pm

Fingerprinting and tracing rock provenance: how to analyse rocks/stones in a non-destructive, portable but quantitative way

Antoine TRIANTAFYLLOU (Laboratoire de Géeologie de Lyon) [Invité par Delphine BOSCH]


• May 31, 2024 at 11 a.m.

Observing and modelling the interplay between hydrology and the solid Earth

by Kristel (CHANARD IPGP-IGN) [Invitée par Benoît ILDEFONSE]

———————————–

past conferences

———————————–

• October 13, 2023 at 11 a.m.

S’engager vers la transition énergétique. Un projet d’unité pour le CEREGE.

by Lucilla BENEDETTI (CEREGE, Aix-en-Provence, France) Invited by Nicolas LE MOIGNE

• October 27, 2023 at 2 p.m.

La croissance des diamants lithosphériques

by Hélène BUREAU (Fédération de Chimie et Matériaux de Paris (UPMC), France) Invited by Grégory BALLAS

• November 10, 2023 at 2 p.m.

Dynamique long-terme de la frontière Nord de la plaque Caraïbe de Cuba à Hispaniola

by Sylvie LEROY (Institut des sciences de la Terre de Paris (ISTeP), France) Invited by Serge LALLEMAND

• December 01, 2023 at 11 a.m

Lakes and sills pacing the landscape evolution during the Messinian Salinity Crisis.

by Daniel GARCIA-CASTELLANOS (Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC), Geosciences Barcelona, Spain) Invited by Philippe PÉZARD

• December 08, 2023 at 11 a.m.

‘Bottom-up’ gas hydrate dynamics and seafloor fluid venting in collapsing deep-sea fans: examples from the Amazon and Nile.

by Daniel PRAEG (Géoazur, Nice, France) Invited by Aurélien GAY

• Friday, December 15, 2023 at 11 a.m.

Observation de la phase présismique du séisme de Gorkha, Mw 7.9 (2015, Népal)
par l’analyse de la micro-sismicité.

by Blandine GARDONIO (Laboratoire de géologie, terre, planètes et environnement (LGTPE), Lyon, France) Invited by Fanny GAREL

Conférence GM & ED Gaïa : Déformation à la limite nord de la plaque Caraïbe enregistrée dans les récifs quaternaires émergés

par Christine AUTHEMAYOU, Geo-Ocean Brest
Vendredi 30 septembre 2022 à 14h amphi 23.01 campus Triolet et en visioconférence
Participer à la conférence Zoom
ID de réunion : 986 1174 3604

La plaque Nord Américaine en contact avec la plaque Caraïbes est affectée par un mouvement général vers l’Ouest. Du Guatemala à l’île d’Hispanola, la limite de plaques est principalement transformante sénestre. A l’Est vers Puerto Rico, cette limite transformante passe progressivement à une zone de subduction impliquant le chevauchement de la plaque Caraïbes sur la plaque Nord Américaine. Cette zone de transition est associée en parallèle à la collision de la plateforme carbonatée des Bahamas contre les îles d’Hispaniola et de Cuba. Ce cadre géodynamique entraine un soulèvement de ces îles. Depuis le Quaternaire, ce soulèvement est enregistré par la mise en place de séquences de terrasses marines sur les côtes. Ces séquences forment des marches d’escalier qui enregistrent l’interaction de la tectonique, des variations eustatiques et de la dynamique océanique. Leur étude permet de déterminer l’évolution spatio- temporelle des déformations récentes, l’enregistrement eustatique et l’érosion marine. L’analyse de ces marqueurs à Cuba et Haiti, partie occidentale de l’île d’Hispanola, révèle des variations rapides du régime de déformation en lien avec les variations crustales spatiales et de la dynamique en profondeur de la limite de plaques. Elle permet aussi de quantifier l’érosion côtière et la fréquence des évènements de vagues extrêmes produites par les ouragans et tsunamis.

Christine est enseignante-chercheuse géologue spécialiste de la tectonique et de la géomorphologie. Elle a rejoint le laboratoire Géo-Océan en 2008 où elle a été co-directrice du département de géologie, puis directrice du Master “Géosciences océan” en 2016 et enfin co-responsable d’une des équipes de recherche du laboratoire en 2020. Ses activités de recherche se concentrent principalement sur la détermination de l’activité tectonique des zones côtières. Elle s’intéresse aux terrasses marines comme marqueurs du soulèvement, mais aussi des variations eustatiques et de l’activité dynamique océanique. Après avoir ciblé ces études en Algérie et en Indonésie, elle travaille sur l’activité tectonique de la limite nord de la plaque Caribéenne avec des chantiers sur Cuba et en Haiti. Les résultats permettent d’améliorer les connaissances sur la morphogénèse de ces marqueurs, sur la géodynamique générale de la zone, mais aussi sur l’aléa sismique et l’aléa climatique des zones côtières tropicales.

Journée des doctorants de Géosciences Montpellier, HydroSciences Montpellier et G-EAU